C’est une petite révolution : Ségolène Royal souhaite que l’Europe abaisse le niveau de protection du loup pour pouvoir en tuer plus. Le ton a bien changé depuis l’époque où on célébrait son retour dans le parc du Mercantour en 1992. Il est désormais présent dans trente-trois départements. On lui attribue 9000 brebis tuées en 2015. Les mesures de protection des troupeaux semblent avoir atteint leurs limites. A-t-on sous-estimé ce qui allait se passer ? Comment en est-on arrivé là ?

►►►L'enquête complète de Jacques Monin à écouter et à lire ici

La décision de Ségolène Royal de faire évoluer le statut de protection du loup
La décision de Ségolène Royal de faire évoluer le statut de protection du loup © France Inter / France Inter
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.