Présenté comme un jeune discret et serviable il y a encore trois ans, comment Abdoullakh Anzorov, l’assassin de Samuel Paty, est-il devenu un terroriste ? Retour sur un itinéraire qui montre comment peu à peu s’est construit un bourreau.

Le 9 octobre 2020, Abdoullakh Anzorov prend connaissance de la polémique qui enfle autour de Samuel Paty. Il fixe son choix sur lui. Une semaine plus tard, il passe à l’acte.
Le 9 octobre 2020, Abdoullakh Anzorov prend connaissance de la polémique qui enfle autour de Samuel Paty. Il fixe son choix sur lui. Une semaine plus tard, il passe à l’acte. © Radio France / Nicolas Dewit

16 h 57, vendredi 16 octobre 2020, Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Abdoullakh Anzorov vient de décapiter l’enseignant Samuel Paty aux abords de son collège. Méthodiquement, il poste sur Twitter un message de revendication qu’il a pris la peine de rédiger à 12 h 17, quatre heures précisément avant de passer à l’acte. Il joint au texte une photo glaçante de l’enseignant. Quelques minutes plus tard, peu avant d’être abattu par les policiers, Abdoullakh Anzorov envoie un second message de revendication sur Instagram, sous forme de message audio. Son destinataire est un mystérieux contact à Idlib au nord-ouest de la Syrie. D’une voix grave et essoufflée, il explique avoir "vengé le prophète", en reprochant à Samuel Paty de l’avoir "montré de façon insultante". "Frères, priez pour qu’Allah m’accepte en martyr", dit-il.

Le soir-même, à 80 km à l’ouest de Conflans, c’est la stupeur dans le quartier populaire de La Madeleine à Évreux (Eure). Plusieurs dizaines de jeunes se retrouvent au pied des barres de HLM où vivait l’assassin. Ils tentent de comprendre comment leur copain a pu basculer dans l’horreur. Certains font remarquer qu’il était devenu solitaire depuis plusieurs années. Mais la plupart disent ne pas s’être aperçu qu’il s’était radicalisé.

Mais qui est Abdoullakh Anzorov, un Russe d’origine tchétchène de 18 ans ? Comment ce garçon décrit comme serviable est-il devenu ce bourreau qui a voulu "venger Allah" ?

Lire l'enquête

Vidéo - La fabrique d'un terroriste

Programmation musicale

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.