Rifaat al-Assad, l'oncle du président syrien, soupçonné d'avoir frauduleusement bâti un patrimoine colossal en Europe, devrait bientôt avoir à répondre devant la justice française de l'origine de sa fortune.

Rifaat al-Assad (à droite), est aussi soupçonné d’avoir détourné une partie du patrimoine archéologique de la Syrie.
Rifaat al-Assad (à droite), est aussi soupçonné d’avoir détourné une partie du patrimoine archéologique de la Syrie. © AFP / RAMZI HAIDAR

A lui seul, il représente 80 % des avoirs confisqués par les douanes françaises en 2017. Rifaat al-Assad, aujourd'hui âgé de 80 ans, dont le patrimoine en France est évalué à 90 millions d'euros (des biens acquis entre 1984 et 1988), s'est vu saisir en 2017 plus de 691 millions d'euros.

► VIDÉO | L’oncle de Bachar Al-Assad soupçonné de pillage archéologique en Syrie :

Suite à la plainte de deux associations (Sherpa et Transparency international France) une information judiciaire a été ouverte en avril 2014 sur l’origine de ce patrimoine considérable. Le juge Renaud Van Ruymbeke instruit cette enquête, "en voie de s'achever", selon des sources proches du dossier, qui s'exprimaient en avril 2018. En juin 2016, Rifaat al-Assad était mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale en bande organisée, détournement de fonds publics et travail dissimulé.

Qui est Rifaat al-Assad ? D'où vient sa fortune ?

► ENQUÊTE INTÉGRALE | Syrie : l'argent caché de l'oncle Assad, une enquête de Benoît Collombat.

Cette émission est une rediffusion du 2 septembre 2017.

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.