Hong Kong : vue depuis le Victoria Pick
Hong Kong : vue depuis le Victoria Pick © Radio France

L'enquête : escrocs 2.0

La moitié du CAC 40 en a déjà été la cible, mais les PME ne sont plus épargnées. Depuis quelques années, des escrocs font pression sur des directeurs financiers de sociétés pour les convaincre d’effectuer d’importants virements bancaires à l’étranger. Plusieurs employés piégés ont été licenciés. Certains se sont suicidés. Une enquête deSara Ghibaudo .

►► Aller plus loin : La suite

L'invité, Thierry Colombié

Thierry Colombié
Thierry Colombié © Radio France

Thierry Colombié est docteur en économie criminelle. Il publie aux éditions de la Martinière La mort du juge Michel , une contre-enquête sur l’assassinat du magistrat par deux hommes à moto en octobre 1981 à Marseille. L’enquête a désigné François Girard, dit Francis, un caïd de la drogue comme étant le commanditaire. Mais Thierry Colombié pointe du doigt un autre commanditaire possible : Lionel Collard, membre du SAC, le service d’action civique proche du RPR, très actif à l’époque. Pour l’auteur, c’est la rencontre d’un caïd de la drogue et d’un terroriste politique, qui a abouti à la mort du juge.

►► Aller plus loin : La bande annonce du livre de Thierry Colombié

Droit de suite

C’était une idée séduisante à priori. Pour essayer rapprocher les citoyens de la justice, en février dernier, la chaine de télévision Arte a proposé aux téléspectateurs de suivre un procès d’assises sous forme de fiction.

Mais la fiction était un peu trop proche de la vie réelle du docteur Muller, lui-même acquitté du meurtre de sa femme en octobre 2013, et la fin du film pouvait être équivoque. Pour éviter une condamnation, même virtuelle, d'un innocent, la justice a donc stoppé la diffusion. Justice qui se penchera une nouvelle fois sur la question la semaine prochaine. Une enquête de Jean-Philippe Deniau , chef du service police-justice de France Inter.

A la barre

La plaidoirie imaginaire de Jean-Paul Carminati, écrivain et avocat

Mesdames les Messieurs les auditeurs,

L’être humain occidental, urbanisé, coupé de la Nature, bouleversé par le monde numérique, reporte depuis quelques décennies son besoin d’affection et d’authenticité sur certains animaux, notamment les mammifères - et en particulier ceux que nous avons domestiqués.

C’est pourquoi les animaux sont protégés depuis peu des mauvais traitements dans le Code pénal

Ils sont protégés au Code de l’environnement

Leur élevage et leur abatage est réglementé au Code rural

Et les voilà qui rentrent maintenant au « Code civil » alors qu’ils n’ont strictement rien à y faire en tant que tels.

►► Aller plus loin : la suite

Un monde de rumeurs

La page Facebook de la gendarmerie nationale
La page Facebook de la gendarmerie nationale © Radio France

Facebook, Twitter : les gendarmes armés pour contrer les rumeurs

Les récentes affaires de clowns terrifiants ont encore fait les Unes d’une partie de la presse ce matin.

Laissons de côté les craintes et les arrêtés municipaux anti-clowns, pour nous intéresser au rôle joué par les réseaux sociaux dans cette affaire. Ils sont une chaudière

qui alimente la machine à rumeur.

La gendarmerie a donc compris qu’il fallait être présent sur Internet pour essayer de contrer ces rumeurs.

Par Margaux Duquesne.

►► Aller plus loin : la chronique complète

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.