Vincent NouzilleCette rentrée 2010-2011 marque la mise en place de la réforme du recrutement des enseignants du premier et des seconds degrés. Jusqu'à présent, les lauréats des concours assuraient huit heures de cours par semaine, en plus de leur formation à IUFM. Cette année, ceux qu'on appelle les "enseignants stagiaires" sont placés à temps plein dès leur première année, sans bénéficier de l'année d'alternance. Notre reporter Raphäl Yem est allé rencontrer deux d'entre elles en banlieue parisienne, à la sortie de leur lycée. Nous n'en saurons pas plus, car elles ont souhaité garder l'anonymat. La première, que nous appelerons Julie, est donc enseignante stagiaire en éco-gestion, et Anissa, prof stagiaire d'anglais. Elles confessent leurs difficultés, leur combat pour les élèves et leurs petites astuces improvisées, comme par exemple, mettre en place un système de bonbons à partager quand un téléphone portable sonne en classe, même quand c'est celui de la prof... Raphäl Yem

invité(s)

Sophie Coignard

journaliste, auteure du livre « Le pacte immoral » Editions Albin Michel### Jean-Michel Blanquer

directeur général de l'enseignement scolaire (DGESCO) au ministère de l'Éducation nationale### Solange Thibault

enseignante à la retraite, elle anime aujourd'hui des ateliers d'éloquence dans un collège des Hauts de Seine### programmation musicale

Nouvelle Vague / Emily Loizeau

Où veux-tu que je r'garde ### Raphael Saadiq

Radio ### liens

Le dossier Une école pour l'élite sur le site de Politis

Une injustice de classe sur le site de Politis

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.