Pendant sept ans, Josette Prot a eu des mouvements incontrôlés du visage, des symptômes parkinsoniens et des passages dépressifs. Elle a vu de nombreux médecins, sans jamais comprendre ce qui lui arrivait... jusqu'au jour où on lui a conseillé d'arrêter l'Agreal, un médicament contre les bouffées de chaleur. Et tout s'est arrangé. En 2007, Agreal a été retiré de la vente en France (en Espagne, il a été interdit deux ans plus tôt, en 2005). Aujourd'hui, à 62 ans, cette institutrice à la retraite qui habite dans le Val d'Oise poursuit en justice les laboratoires pharmaceutiques qui ont commercialisé ce médicament. La procédure judiciaire est en cours : elle doit bientôt être examinée par un expert médical. Cette semaine, Josette avait rendez vous chez son avocat, à Paris. Maitre William Wulfman défend près de 200 dossiers comme celui de Josette. Dorothée Barba

invité(s)

Docteur Irène Frachon

pneumologue brestoise, coordinatrice de l'étude sur le Médiator, auteur de « Mediator 150 mg - Combien de morts » éditions Dialogues### Fabienne Bartoli

Adjointe du directeur général de l’Afssaps (L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé ) , en charge de la coordination opérationnelle### programmation musicale

Grace Jones

La vie en rose ### Rocé

Le savoir en kimono ### Amparo Sanchez

La parrandita de las santas ### liens

l'association d'aide aux victimes des accidents du médicament

téléphone : 01 41 10 87 00

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.