Sachez que la Joconde a du souci à se faire. Car peut être que demain, les touristes ne viendront plus l'admirait elle, mais une oeuvre signée par un ou une jeune des Hauts de Seine ! Le mois dernier, des gamins de Nanterre investissaient les murs du prestigieux musée du Louvre, dans le cadre du projet : "De Nanterre au Louvre, tout un art". Une expo d'arts plastiques, avec des sculptures, des peintures, des collages, des maquettes, des mosaïques réalisées, imaginées, créées par des enfants des centres de loisirs de Nanterre. C'est l'aboutissement de 5 années de partenariat entre le service enfance de la ville et le Louvre, avec l'idée commune de favoriser l’accès de tous à la culture, faire vivre l’art comme une source d’émotions et de connaissances. 3000 enfants de ces centres de loisirs ont participé à différents ateliers pratiques et d’initiations culturelles au musée, tout comme les animateurs du service jeunesse qui y ont été formés ces 3 dernières années. Et pour beaucoup, enfants, animateurs, et parents, c'était la première fois qu'ils rentraient sous la mythique Pyramide de verre qui abritent tout nos trésors. La responsable du projet, Lilia Cohen-Decerisy, nous a fait profiter de cette visite pas comme les autres. Et j'ai même pas eu à resquiller. Puisqu'une semaine au Louvre, c'était pas assez, cette exposition sera également à la galerie des Tourelles à Nanterre du 30 juin au 8 juillet 2011Raphäl Yem-------------------------------------------------Saviez-vous que dans le monde, ce qui peut paraître incroyable pour nous occidentaux, il y a plus de gens qui mangent des insectes, que de gens qui n’en mangent pas. Près de 1500 espèces de bébêtes, type grillons, sauterelles, larves, sont consommées en Asie en Afrique et en Amérique du Sud.Alors en France, la tendance arrive. Et l’un des précurseurs, c’est Alexis Chambon.Il tenait une pizzeria « classique » en Bretagne dans le Morbihan et sa vie a basculé le jour où il a rencontré un entomologiste, c’est-à-dire un spécialiste des insectes qui lui a fait découvrir les vertus de ces petites bêtes. A partir de ce moment il a proposé des pizzas parsemées de larves de ténébrion. Et là depuis un an, il a fermé son restaurant pour se consacrer à cette activité d’élevage d’insectes et d’entomophagie. Il a créé sa société « Insectes à croquer ». Il a son propre élevage d’insectes comestibles qu’il vend sur internet ou sur des salons gastronomiques.Il les décline sous plusieurs formes : grillons et larves séchés en apéritif ou criquet et larves moulés en bonbons et en sucettes ou encore insectes au chocolat. Si ce restaurateur s’est lancé dans cette aventure, ce n’est pas pour le côté insolite mais plutôt pour l’intérêt nutritionnel et écologique de ces insectes. J’ai rencontré Alexis Chambon et sa compagne Maud CALBA en mars dernier lors du Salon « Rendez-vous des délices » près d’Angers.Antoine Ly

Oeuvre(s)

  • Le guide du Networking

    De Alain Marty

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.