"On ne naît pas femme, on le devient " disait Simone de Beauvoir. A l'ère de la consommation de masse , comment s'opère la fabrique des filles? Quels enjeux ce nouveau marché a- t-il dans les relations sociales ? La culture girly, une nouvelle culture ?

Acupuncture Barbie
Acupuncture Barbie © Radio France / Deborah Leigh

Edito de Guillaume Erner :

Aujourd’hui, c’est un grand jour dans le judaïsme, mais cela l’est aussi pour l’UMP et le PS. C’est un grand jour pour tous ces gens puisque c’est le grand pardon, autrement dit Yom Kippour. Alors je vous explique brièvement ce qu’est Yom Kippour pour le judaïsme puisque France Inter est une radio laïque qui entend bien le rester. Le Grand Pardon est un jour de jeûne au cours duquel on demande pardon à tous ceux que l’on a offensés. Inutile de demander pardon à Dieu, il est par nature miséricordieux. C’est auprès des hommes qu’il faut se faire pardonner. On peut demander sept fois pardon aux hommes et si, à l’issue de ces sept fois, ils refusent, c’est à leur tour de demander pardon, car aucune société humaine ne peut vivre sans pardon. Et justement, la politique est un monde qui sait demander pardon, même si c’est à voix basse. C’est ainsi que Manuel Valls a pardonné à Christiane Taubira, Dominique de Villepin a pardonné à Nicolas Sarkozy, et, n’en doutons pas, François Hollande sera bien obligé de pardonner à Arnaud Montebourg, tout comme François Fillon devra pardonner à Alain Juppé. En somme, en politique, on est aussi prompt à trahir qu’à pardonner. Voilà qui contredit strictement l’idée selon laquelle en politique, il n’y aurait que deux catégories de personnage, les amis et les ennemis . Il y a des affrontements, bien sûr, certains sont violentissimes, d’autres déloyaux, mais aucun ne dure vraiment, tous sont susceptibles de disparaître au gré des circonstances. Les commentateurs ne retiennent que le nombre de fois où Jacques Chirac a trahi Giscard, où Mitterrand a bafoué Rocard sans jamais souligner la multitude d’occasions où ils se sont réconciliés, autrement dit pardonnés. Parce que ces gens-là savent que la vie dure longtemps, qu’ils vont être obligés de coexister l’un avec Montebourg, l’autre avec Fillon, et quele temps de la politique n’est pas celui de l’éternel. Voilà pourquoi chez les hommes de pouvoir, Kippour, c’est tous les jours.

Le reportage d'Antoine Ly : Dans une boutique girly

Antoine Ly s'est rendu dans les boutiques de maquillage et d'accessoires pour femmes et enfants . Pousse- t- on à l'achat aveuglement ? Tient- on compte de l' âge des clientes ? Que proposent et conseillent les vendeuses ?

Pour le savoir, notre reporter Antoine LY s'est rendu dans l'un de ces magasins en micro caché (c'était une boutique de l' enseigne "CLAIRE'S")

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.