Epagny, petite commune de 3900 habitants, voisine d'Annecy a vu ses murs trembler en 1996 (magnitude 5,2). Il n'y a pas eu de blessés mais des dégats matériels importants avec notamment l'obligation de détruire 5 fermes et 40 millions de francs de frais pour la mairie (aidée par le Conseil général et en partie payé par les assurances). Le maire Roland Daviet était alors adjoint et avec Marie Claude Imbault, directrice des services, ils sont heureux d'être aujourd'hui encore en lien avec les sismologues du réseau national de surveillance sismique des Alpes. Ils sont d'ailleurs reliés avec le réseua par un boitier placé dans les sous sols de la mairie qui enregistre les secousses dans la commune et aux alentours. Jusqu'au séisme, la municipalité méconnaissait de tels risques et d'ailleurs les règles de construction selon les normes parasismiques étaient peu respectées... Pascale Pascariello

invité(s)

Jacques Faye

Directeur du bureau de la prévention des risques et des pollutions du Ministère de l’écologie (MEEDDAT)### Jacques Meyniel

Directeur technique national du bureau de contrôle Qualiconsult### Boris Weliachew

Architecte et ingénieur, expert international en mitigation des risques majeurs, professeur d’architecture (spécialiste de l’architecture parasismique en France) à l’Ecole nationale supérieure d’Architecture Paris Val de Seine### programmation musicale

Portishead

Only you ### Alexis HK

Les affranchis ### liens

Programme national de prévention sismique

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.