Et si la sexualité devenait un droit ? C'est la proposition iconoclaste qu'a soutenue la philosophe Marcela Iacub. L'idée serait de créer un "service public sexuel", notamment pour les personnes handicapées. Et bien nous à Service Public, un service public universel, cela nous donne à réfléchir...

Reportage de Raphaëlle Mantoux

"Du coeur au corps" : c’est le nom d’une formation suisse destinée au personnel médical. Catherine Agthe Diserens est sexo-pédagogue en Suisse. Elle y forme des assistants sexuels aux handicapés. La dernière fois que le sujet a été évoqué en France c’était en 2011 et Roselyne Bachelot l’assimilait à de la prostitution. Lundi, Catherine Agthe Diserens, la formatrice suisse, était en banlieue parisienne à la Fondation Mallet qui accueille des handicapés à très longue durée. La formation dure 3 jours : le but est de sensibiliser les soignants à la sexualité des handicapés. Autour de la table des thérapeutes, des infirmiers et des aides-soignants découvrent un sujet peu ou jamais abordé au cours de leur travail. Notre reporter Raphaëlle Mantoux assiste à la première matinée de formation. Dans un premier temps, les participants dessinent leur vision de la sexualité et du handicap.

Evènements :

1) un colloque sur le thème du handicap et de la sexualié aura lieu le 11 décembre au groupe hospitalier Henri Modor à Créteil.

2) Le film "Hasta la vista" de Geoffrey Enthoven sera projeté au Mk2 Quai de Seine (Paris, 19e) le 25 novembre à 10h30 à l'initiative de l'association de Diane Maroger "Retour d'image" en partenariat avec CH(s)OSE. L'entrée sera gratuite et le film en audiodescription avec sous-titre pour les sourds et aveugles.

Les liens

Retour d'image

Fondation Mallet

CH(s)OSE

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés: