Le client est roi...même sur un vélo. Lancé en juillet 2007, Vélib c'est aujourd'hui, vingt mille vélos en libre service pour plus de 200 000 abonnés. Bref c'est un véritable succès et une aubaine pour la Ville de Paris qui a récolté 20 millions d'euros. Mais pour entretenir ce succès et contenter les clients du Vélib, il faut que les salariés de Cyclocity, chargés pour JC Decaux d'entretenir et de ravitailler les stations vélib, assurent la cadence. Cadence qui s'est intensifiée avec le succès grandissant de Vélib et souvent dans des conditions de travail difficiles. Mais certains d'entre eux en ont "ras le bol". En novembre dernier, le personnel s'est mis en grève à deux reprises. La Mairie de Paris et Cyclocity ont promis d'étudier les doléances de ces employés. A la tête de la protestation, il y a notamment Maïssa FALL. A 22 ans, il travaille comme réparateur de Vélib à temps partiel pour payer ses études de droit. Il est aussi aujourd'hui délégué syndical chez "Solidaire" et secrétaire du comité d'

invité(s)

François Desriaux

rédacteur en chef de la revue Santé et Travail### Marie-Anne Dujarier

Sociologue du travail, maître de conférence à L'université Paris III et à l'Ecole Polytechnique, chercheur au CNAM### Florine Biais

déléguée CGT BHV### programmation musicale

Indochine

Little dolls ### Willy Deville

Hey Joe

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.