Le hip-hop, le foot, le soutien scolaire... sont autant de prétextes pour intéresser les jeunes à la vie citoyenne. C'est le pari de l'association BGA (Braves Garçons d'Afrique). Une association née il y a plus de dix ans entre deux barres d'immeuble, dans le quartier populaire de Riquet-Stalingrad, à Paris. L'idée était d'occuper les jeunes, mais surtout de les inciter à se mobiliser, à être actifs dans la vie associative, citoyenne, politique. Depuis quelques jours, BGA n'a plus de local, l'association a été victime d'un acte de vandalisme. En attendant un nouveau local, qu'à cela ne tienne, on se retrouve au café. Dorothée Barba a rencontré Bakary Sakho, l'un des fondateurs de cette association (médiateur dans le quartier Riquet, un quartier populaire du 19ème arrondissement). Au café donc, il retrouve plusieurs jeunes du quartier, et notamment Dounia, amatrice de hip-hop. Dorothé Barba

invité(s)

Pascal Perrineau

directeur CEVIPOF du Centre de recherches politiques de Sciences Po CEVIPOF### Mathieu Laine

dirige Altermind, un cabinet de conseil en stratégie, et enseigne le droit et la philosophie politique à Sciences-Po. Il a publié Post Politique (Lattès, 2009) et La Grande Nurserie (Lattès, 2010, version poche actualisée).### Arnaud Delalande

auteur de « Le jardin des larmes » Grasset### Thomas Wieder

journaliste au Monde, a collaboré à la double page contre-enquête "Pourquoi Marine Le Pen décolle-t-elle dans les sondages? Droitisation du débat ou crispatioon passagère" à paraitre dans le Monde de ce jeudi 10 mars daté vendredi 11### programmation musicale

Julien Doré

Kiss me for ever ### Lykke Li

I follow rivers ### liens

Le blog de BGA Braves Garçons d'Afrique

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.