Reportage de Dorothée Barba

"La deuxième jeunesse du viager"

Cela reste un marché marginal (entre 5.000 et 6.000 transactions par an) mais les ventes en viager suscitent un regain d'intérêt ces dernières années. La conjoncture s'y prête : vendre sa maison ou son appartement en viager apporte un complément de revenus à des retraités qui connaissent des problèmes de pouvoir d'achat.

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.