Pour descendre, il descend : l'ascenseur social ne marche que dans un seul sens. Mais, à l'heure où la mobilité est devenue une exigence, le déterminisme devient de moins en moins acceptable. Le destin professionnel est-il écrit dès le berceau ?

Reportage de Raphaëlle Mantoux

"Parcours d'un ouvrier de l'usine Renault" : Jean-Claude Thévin entre comme ouvrier chez Renault à Flins en 1993. Ouvrier de père en fils, le travail d’ouvrier chez Renault, pour lui, c’est une grande saga familiale. Son père, sa mère, ses deux frères et ses deux beaux frères y ont plongé leurs mains. Notre reporter Raphaëlle Mantoux lui tend le micro au moment de la pause entre deux carrosseries de voiture.

10h40
Les invités
  • Camille PeugnySociologue, maître de conférences à l'Université Paris 8, spécialiste de la mobilité sociale et des inégalités entre générations et auteur de « Le destin au berceau : inégalités et reproduction sociale » (ed. Seuil).
  • Aziz SenniEnrepreneur, fondateur de la société de transports ATA, auteur de « L'ascenseur social est en panne... : J'ai pris l'escalier ! » (éd. L'Archipel)
  • Chaynesse KhirouniDéputée PS de Meurthe-et-Moselle
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.