A force de vanter les vertus de la mémoire, n’a-t-on pas rendu certaines vie possibles ? A l’échelle individuelle, comme à l’échelle collective, l’oubli peut permettre de rendre l’existence à nouveau possible. C’est la thèse provocatrice développée par le dernier livre de Daniel Simon Klipman, l’oubli et ses vertus.

Avec:

  • Serge Hefez , psychiatre, psychanalyste (tous les mercredis)- Simon-Daniel Kipman , psychiatre, psychanalyste, auteur de « L’oubli et ses vertus », ed. Albin Michel.- Régine Waintrater , psychanalyste, thérapeute familiale, maître de conférence à l’université Paris VII Diderot, auteure de « Sortir du génocide », ed. Payot.

REPORTAGE de Lénora Krief : « Neurologue : comment fonctionne le cerveau avec l’oubli ? »

mémoire
mémoire © mémoire agsandrew fotolia
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.