On dit notre système de santé malade, qu'il faut faire des économie. Alors pourquoi ne pas facturer aux malades leur nuit à l'hôpital ? On les ferait séjourner dans un hôtel privé 2 étoiles, au sein même de l'hôpital public. Cauchemar pour le service public ou réalité économique ? Sachez que cet hôtel existe bel et bien, il s'appelle "Hospitel", et occupe depuis 1992 le 6ème étage de l'Hotel-Dieu, à Paris. On y accueille aussi bien des patients en ambulatoire, que des touristes, et on accepte tous les moyens de paiement, sauf la carte vitale, évidemment. L'idée est d'inspiration américaine, et pour l'instant, il n'existe qu'une seule expérience de ce genre dans notre pays. Notre reporter Raphäl Yem, en très bonne santé, a visité l'Hospitel, aux côtés de sa directrice, Maria Nasr. http://www.hotel-hospitel.com

invité(s)

Nabila Ramdani

journaliste à Londres, elle contribue à des tribunes pour le Guardian, le London Evening Standard et le NewStatesman. Elle écrit également pour le Daily Telegraph, The Observer, The Daily Mail et The Mail on Sunday, et The Sunday Telegraph, entre autres.### Raimondo Caggiano

Professeur à la faculté des sciences économiques, délégué du recteur pour les relations internationales de l'université de la Sapienza à Rome (Italie)### Jacques Cotta

journaliste, auteur de « Qui veut la peau des services publics » Editions Gawsewitch### Olivier Pastré

professeur à l’université Paris VIII, membre du cercle des économistes, il présente L'économie en questions sur France Culture tous les samedi matin de 8 h 10 à 9 h### programmation musicale

Rocé

Mon crâne sur le paillasson ### Madjo

Another day

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.