Nous avons aussi observé que la Finlande est souvent citée en exemple pour leur système de santé. A la différence de la France, les médecins finlandais sont pratiquement tous fonctionnaires. Le docteur ne consulte pas dans un cabinet privé mais dans un centre de santé public, moins cher, accessible à tous. Reportage dans un centre de santé d’Helsinki, véritable interface entre le patient et l’hôpital, les centres de santé limitent les files d’attentes aux urgences, gèrent les problèmes courants, c’est le passage obligé pour les finlandais qui n’ont pas le droit de choisir leur médecin. Nous sommes à Abbeville en Picardie à la clinique Sainte Isabelle qui depuis plus de 5 ans reçoit des patients anglais pour des opérations du genou ou de la hanche. Seuls ou accompagnés, les patients anglais sont totalement pris en charge par une compagnie anglaise nommée « People Logistics », ici pas d’attente et ils payent jusqu’à 2 fois moins cher que chez eux en Angleterre. C’est dans la cour de la clinique que j’

invité(s)

Eric Valmir

L'envoyé spécial permanent de France-inter à Rome: les italiens sont très méfiants vis à vis de leurs systèmes de soins et les hopitaux publics ont fait l'objet d'une vaste enquête sanitaire après un reportage publié dans la presse qui révelait le manque d'hygiène des urgences et le laxisme du personnel médical.### Bruno Palier

chargé de recherches CNRS au Cevipof (centre de recherches politiques de Sciences Po), il travaille sur les réformes des systèmes de protection sociale en France et en Europe, a fait paraitre un Que-Sais-Je "La réforme des système de Santé" au P.U.F (mars 2005)### au téléphone: Professeur François Olivennes

spécialiste de la procréation assistée, qui a quitté le poste de chef d'unité de médecine de la reproduction à l'Hôpital Cochin pour s'associer à un cabinet privé### programmation musicale

Sanseverino

Exactement

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.