Les surfaces cultivées en maïs transgénique augmentent à un rythme très rapide en France : elles devraient être fin 2007 de 10 à 15 fois plus vastes qu'en 2005. Le 4 octobre dernier, le ministre français délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche François Goulard avait indiqué que le gouvernement "étudiait la possibilité d'inscrire" le projet de loi sur les OGM à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale. Le calendrier de l'Assemblée nationale est "très chargé", mais "nous regardons la possibilité d'inscrire" le texte, avait affirmé M. Goulard lors de la conférence de presse mensuelle du Premier ministre Dominique de Villepin. Mais plus le temps passe, plus les observateurs doutent que le gouvernement pourra faire voter cette loi avant la fin de la session parlementaire, prévue pour fin février à cause de la campagne pour les présidentielles. La Commission européenne a enjoint la France de transcrire dans sa législation nationale sa directive OGM du 12 mars 2001. Faute d'obtempérer, la France est menacée d'une astreinte de 168.000 euros par jour.

Depuis 2004, des inspecteurs un peu spéciaux sillonnent les rayons des grandes surfaces. Leur nom: les détectives OGM. C’est Monsieur ou Madame "tout le monde", un consommateur lambda qui quand il fait ses courses traque et débusque les produits transgéniques. Le but est de les faire disparaître des rayons. C'est Greenpeace qui est à l'initiative de l'histoire. Au départ, c'était pour repérer ces produits étiquetés OGM. Aujourd’hui, la plupart de ces produits a disparu des rayons. (Pensez vous que les grandes surfaces ont toutes été atteintes d'une philanthropie commune ? Que nenni ! Quand 70% des consommateurs sont opposés aux OGM...) Mais, selon Greenpeace, il reste des produits notamment des huiles ou des aliments importés des Etats-Unis, qui pourraient comportés des OGM... suivi de l'un de ces inspecteurs. Il s'appelle Sébastien Arribas et a remplit son caddie chez Leclerc.

invité(s)

Philippe Gracien

directeur du GNIS (groupement national interprofessionnel des Semences et des Plants)### Pierre-Henri Gouyon

généticien, professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle (département de Systématique et Evolution Botanique) et professeur à l'Ecole Polytechnique### programmation musicale

Art Mengo

New York à nos amours ### Sean Lennon

Dead meat

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.