Marie, appelons là comme ça, est une évaluatrice mystère. Pour l'Afnor, un organisme de certification, elle se rend de manière totalement anonyme dans un hôtel, à la demande de l'hôtelier, et inspecte tout de A à Z, note tout, du premier entretien qu'elle a au téléphone pour la réservation, jusqu’à l’au revoir après le paiement de la chambre. J'ai donc rencontré Marie, à l'hôtel Victoria de Fontainebleau. Elle me parle de cette évaluation. Ensuite, j'ai rencontré le taulier (si je peux me permettre), Paul Bertier. C'est lui qui a demandé la venue de l'évaluateur mystère, plus pour avoir une idée très précise de ce qui pêche dans son hôtel que pour le label décerné par l'Afnor : « hôtel cert ». Pour l'instant, moins de 400 hôtels possèdent ce label. Pour l'obtenir l'hôtel doit bien sûr être aux normes et l’hôtelier doit débourser entre 700 et 1000 euros. Cela dit, vu la rigueur du contrôle, 400 points sont notés, on pourrait se mettre à rêver que tous les hôtels soient certifiés hôtel-cert, on aurait

invité(s)

Au téléphone: Jean-Claude Ribaut

journaliste au Monde, auteur de l'article "Champagne quand même" à paraitre cet après-midi### Mark Watkins

Président-fondateur du Comité pour la Modernisation de l'Hôtellerie Française### Jean-François Girault

Président de la Confédération des professionnels indépendants de l’hôtellerie### Noël Janvier

Hôtelier. Propriétaire d’un hôtel à Paris, 3 étoiles rue Dauphine, et d’un hôtel à Bordeaux en rénovation 3 étoiles de 69 chambres qui doit devenir un 4 étoiles de 57 chambres### programmation musicale

Michel Jonasz

La boîte de Jazz label: Warner### Hugh Coltman

Something wicked this way comes label: ULM

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.