Les langues anciennes ne sont pas mortes, elles se rebellent et résistent à toutes les tentations de les évacuer de notre système scolaire. Oui, il faut continuer à enseigner le grec et le latin aux collégiens et aux lycéens c'est le cri unanime des amoureux de César sans Rosalie et d'Homère sans Simpson.

Reportage de Raphaëlle Mantoux

Dans un cours de latin en classe de quatrième au collège Jean Zay de Bondy.

Les liens

Le site de l'association Métis pour la promotion des langues anciennes

Les invités
  • Heinz WismannPhilologue et Philosophe
  • Augustin d'HumièresEnseignant de lettres classiques au lycée Jean-Vilar de Meaux (Seine et Marne) et président de l'association Métis pour la mise en avant du latin, du théâtre et du grec
  • Caroline ChambostProfesseure de lettres classiques dans un lycée à Paris
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.