Lâchez les chiens … de Navarre !
Lâchez les chiens … de Navarre ! © Les chiens de Navarre

L'édito de Guillaume Erner :

Certains aiment l’entreprise, ils n’ont pas forcément tort, d’autres aiment la classe ouvrière, je peux les comprendre, eh bien, moi, figurez-vous, j’aime l’idéologie . Absolument, j’aime l’idéologie des droits de l’homme, par exemple, ou bien cette idéologie qui me fait préférer la justice quand je ne vois pas de raison d’opter pour l’injustice.

Si je fais cette déclaration d’amour à l’idéologie, c’est parce qu’une fois encore, elle a été conspuée, hier, dans le discours de politique générale de Manuel Valls. Notre premier ministre a lâché, « ce qui compte c’est l’efficacité et pas l’idéologie » . Mais je ne lui en veux pas, je suis sûr qu’il ne croit pas un traître mot de cette phrase. Comment Manuel Valls pourrait-il ignorer que l’efficacité n’est qu’une forme d’idéologie parmi d’autres, peut être préférable aux autres, mais du même bois que les autres ? Notre époque se meurt de ses peurs, les écoles ont désormais peur de s’avouer scolaires, les intellectuels ne doivent plus intellectualiser et les politiques ne doivent plus être des idéologues, autrement dit les politiques ne doivent plus faire de politique.

Mais lorsque Manuel Valls oppose l’efficacité à l’idéologie, il accrédite l’idée selon laquelle, il existerait un stock de mesures qui s’imposerait à tous les partis, au nom du bon sens, au-delà des clivages idéologiques. Je ne vois pas de meilleure manière de fournir des arguments à ceux qui prétendent combattre l’UMPS, ceux pour qui les partis de gouvernement pensent finalement la même chose et l’appliquent.

S’il n’y a plus d’idéologie, alors il n’y a plus de droite et plus de gauche, mais il ne peut plus y avoir d’efficacité, puisque c’est l’idéologie qui incite les hommes à faire de grandes choses, à adhérer à des représentations du monde qui les dépassent. En menant la guerre à l’idéologie au nom de l’efficacité, nos politiques montrent qu’ils n’ont plus qu’une idée, une idée bien peu efficace.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.