C'est à Marseille que j'ai rencontrés Akhenaton, le chanteur du groupe IAM, pour avoir son point de vue sur l'érosion du marché du disque en France. Pour lui comme pour d'autres artistes, depuis le "peer to peer " le choc est réel et les ventes ont été divisées par deux. Après avoir vendu 300.000 exemplaires de "Métèque et Mat" en 1995, il a difficilement atteint les 175.000 albums vendus avec "Sol Invictus" en 2002 par exemple. Et la dégringolade continue.. La faute à qui ? Aux consommateurs, aux maisons de disques et aux radios. Akhenaton ne cache pas son inquiétude et sa colère. "Le problème de la musique en France ? Nous sommes 6000 km trop à l'est !" dit-il. Les opérations marketing de Radiohead ou Prince, comme offrir son album gratuitement sur internet ou laisser le choix au consommateur de fixer lui même le prix du cd, fonctionnent bien aux Etats-Unis mais sont impraticables en France, d'après lui. Les consommateurs francais ne veulent plus payer, les maisons de disques se désolidarisent et

invité(s)

Mike d'Inca

volume 2 « Pas vu à la Tv »### Valli

productrice de l'émission "Système dique" sur France-Inter### Laurent Fiscal

directeur général de Virgin Stores France et membre du SDSD (syndicat des détaillants spécialisés du disque)### programmation musicale

Bob Marley

Jamming ### Renan Luce

Repenti

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.