Les réseaux sociaux et l'usage d'Internet vont-ils changer le rapport des jeunes générations à la mort? Comment les parents parlent-ils de la mort et du deuil à leurs enfants? Les tabous autour de ces questions ont-ils évolué chez les jeunes? Dorothée Barba est allée au salon de la mort la semaine dernière pour répondre à ces questions. C'était la première édition de ce salon un peu particulier, consacré à la mort, au caroussel du Louvre (8,9 et 10 avril 2011). On y trouvait un peu de tout : des entreprises de pompes funèbre bien sûr, mais aussi des contrats obsèques, des fabricants de cercueils et d'urnes funéraires écologiques, un artiste passionné par la mort, et beaucoup de jeunes entreprises spécialisées dans la transmission numérique des souvenirs. C'est en effet un secteur économique qui démarre très fort : des entreprises vous proposent de compiler, toute votre vie, des photos, des vidéos et autres souvenirs pour que vos proches puissent les découvrir après votre mort.

Le salon de la mort que vous pouvez entendre dans les reportages d'Hervé Pauchon tous les soirs de cette semaine. Rendez-vous ce soir à 21h50 sur France Inter pour le troisième épisode de cette série consacrée au salon de la mort dans "un temps de Pauchon".

invité(s)

Julie

étudiante en 1ere L, Lycée Rocroy (Paris 10ème),

Kahina

Etudiante en 2ème année de Sciences Politiques à Paris 8 saint Denis.

Les liens

Le livre souvenir numérique

Les invités
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.