Comment une association née en réaction à l'ouverture d'un Mc Do à Rome sur la Plazza di Spagna en 1988 est devenu un mouvement international pour lequel il n'y a pas de vraie gastronomie sans défense de l'environnement, sans valorisation de savoirs faire et des produits.

Corinne, Diane et Marion font toutes les trois partie du convivium slow food bastille. les conviviums (environ 1000 dans le monde) sont la cheville ouvrière du mouvement slow food. Ce sont des petites associations où les adhérents se retrouvent pour promouvoir la philosophie slow food. Par exemple, le convivium bastille organise des cours de cuisine (ça été la première action de l'asso il y a 4 ans), ou encore un week end au pays de la truffe ou dans le champenois, et surtout, veut défendre les marchés parisiens... car même si le pire peut y cotoyer le meilleur, on y trouve quand même encore de bons produits. le site : http://www.slowfood.fr/bastille petite note : slow food n'est pas un label, comme il existe par ex le label bio, on ne trouve donc pas de légumes estampillés "slow food". Thomas Chauvineau

invité(s)

au téléphone: Carlo Petrini

le fondateur de Slow Food (depuis Bra près de Turin en Italie)### au téléphone: Philippe Conticini

pionnier de la nouvelle patisserie (Table d'Anvers à Paris) ancien chef de cuisine pour Pétrossian, aujourd'hui consultant gastronomique il fait paraitre "Concentré de Délices" aux éditions Marabout### Thierry Wolton

Journaliste, écrivain et historien, est le personnage de Léo Fourneau pour l’hebdomadaire « Elle » et nous dévoile les arrières cuisines dans "Bon appetit, messieurs" paru chez Grasset### Jean Lhéritier

président de Slow Food France, il a crée Slow Food en Rousillon en 1997### programmation musicale

Toco

Samba noir ### Bénabar

Monospace

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.