Nous retournons au Festival de Cannes, qui s'est tenu en mai dernier. C'est là-bas que le service culture de la ville d'Aubervilliers, dans le 93, a décidé de faire sa grande annonce en matière de création cinématographique : le cinéaste Michel Gondry, à qui l'ont doit des films comme "The Green Hornet" ou "La science des rêves" a décidé d'y installer son "usine à films". Une ancienne usine d'allumettes de la banlieue parisienne qui va donc devenir un vrai studio de cinéma, avec des décors et du matériel à disposition, dans lequel n'importe qui, amateur ou professionnel, pourra venir tourner son propre en film en une journée. Un concept qui a déjà cartonné au Centre Pompidou en février dernier, à la seule différence que cette fois-ci, l'installation sera pérenne et ouverte à tous. Le parrain, vous allez l'entendre, n'est autre que Jamel Debbouze. Ils expliquent tous les 2 à notre reporter Raphäl Yem que tourner un film avec pas grand chose, même quand on n'est pas "parisien", c'est possible.

Et cela se vérifie aussi avec l'aventure d'un jeune d'Aubervilliers, Hakim Zouhani, qui dans ces conditions a produit le film "Rue des cités", justement présenté dans une sélection du Festival de Cannes. 19 000 euros de budget, 3 ans de travail, mais surtout, beaucoup d'énergie et d'imagination

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.