La société « In Vivo », créée en 1989, analyse le comportement des consommateurs lors de leurs achats. Contrairement aux habituelles études sous forme de questionnaires, « In Vivo » met les personnes interrogées en situation. Elles sont invitées à venir dans des « magasins expérimentaux ». En fait, dans un local de 200 mètres carrés, «In Vivo » a reconstitué un « faux » magasin. Tout y est fait pour se croire dans une grande surface. Caddies, rayons avec tout type de produits, musique d’ambiance, etc… Il existe 7 centres de ce genre en France. Une marque peut par exemple tester l’efficacité d’un nouvel emballage en conditions presque réelles. Chaque année, ce sont en moyenne 250 produits qui sont testés ainsi. Le nombre de « testeurs » peut atteindre les 500 personnes. Lundi dernier (19 mars), Patrick PINARD, directeur d’étude chez « In Vivo », a mené l’expérience avec une « testeuse » volontaire. ANtoine LY

invité(s)

Patrick Degrave

président du directoire et directeur général de Sociovision Cofremca### Florence Paulin

directrice Département grande consommation chez BVA### Nicolas Jallot (par téléphone)

Auteur et réalisateur de documentaires. Auteur de "Manipulation de l'opinion: ce sont les sondages qui le disent...", paru chez Stock.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.