Jean et Jeanine le moal sont chineurs invétérés. Voilà 30 ans qu'ils arpentent les brocantes et les puces, tous les week ends. Chaque samedi, chaque dimanche, ça fait une centaine de chines depuis 30 ans. je vous laisse faire le calcul. Comme beaucoup de chineurs,ils sont devenus de vrais collectionneurs, spécialisés dans la faience de quimper, ce qui n'est pas pour déplaire à Marie Christine. Il leur arrive, parce que cette passion a un prix tout de même, de dépenser jusqu'à 1000 euros, dans une brocante. Mais attention, ça ne leur arrive pas bien sur toutes les semaines. Je les accompagnais dans leur chine aux puces de Vanves. Moins touristique que les célèbres puces de saint ouen où aujourd'hui on vous regarde de haut si vous n'avez pas l'air d'un riche amateur américain fortuné (véridique, ça m'est arrivé l'autre fois...), les puces de vanves, plus petites il faut le dire, ont gardé une certaine authenticité. Thomas Chauvineau

invité(s)

Michel Gomez

Président du SNCAO### Paul Mumbach

FFBA, comité national de défense des vide-greniers### magazine Aladin

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.