Pour une fois que nous avons une première place, on ne va pas se gêner pour le répéter : la France est la première destination touristique au monde, près de 85 millions de nuitées, des suivants loin derrière, l’Espagne, l’Italie, les Etats-Unis. Mais cette première place est-elle méritée ? Est-ce une bonne idée de partir en France ? Ne trouve-t-on pas mieux ou moins cher ailleurs ?

Nous attendons vos opinions à ce sujet au 0145247000, sur le site internet de France inter, et sur Twitter, vous nous trouvez sous le nom de .

Paris
Paris © Wikipédia

Avec : - Didier Arino , directeur du cabinet d’études et de conseil Protourisme.- Philippe Gloaguen , fondateur de la collection Guide du Routard - Périco Légasse , journaliste et critique gastronomique- Nathalie Paillot , directrice de l’agence GCSVIP Travel, spécialisée dans les voyages sur mesure haut de gamme pour la clientèle chinoise.- François Gourand (par téléphone), prévisionniste à Météo France

L'édito de Guillaume Erner

Donc c’est la rentrée, et il n’y a plus que le pouvoir qui soit en vacances, c’est la vacance du pouvoir… Et tous les médias de gloser sur le remaniement à venir, qui va sortir ? Qui va rentrer ? Comme si la crise de régime était une manière d’aider une presse en crise. Partout il n’est question que d’hommes : Montebourg le parleur, Vals le trancheur, Hollande le suiveur, Hamon le frondeur, Sarkozy le successeur…

Il n’est question que d’hommes alors même que le débat déclenché par Montebourg est avant tout un débat d’idées, et même plus précisément, un débat concernant la politique économique… Faut-il, ou non, en finir avec cette politique d’austérité ? Peut-on rendre les mesures d’économie responsables du marasme dans lequel est la France ? Une question claire qui, si elle ne peut pas être débattue au sein du gouvernement, pourrait être au moins abordée dans les médias ? Oui mais non l’économie politique ce doit être un sujet secondaire, le sujet préféré des médias c’est la politique tout court.« Le Parisien » parle du pari des ministres sur le départ, Montebourg, Hamon et Filipetti.« Le Figaro » évoque la recherche de nouveaux ministres qui soient dans la ligne du président.

De l’utilité, de l’austérité, il n’est jamais question, la réflexion sur l’économie ce sera pour plus tard, lorsque l’on aura achevé cette réflexion sur la politique, ou, plus exactement, sur le personnel politique. Comme toujours, lorsque le sage montre la lune, l’imbécile regarde la une… Car une fois de plus, le plus grave, dans la période que nous traversons, ce n’est pas la crise de la politique, mais la crise de l’économie politique.

Tourisme, la France en tête
Tourisme, la France en tête © Idé

Reportage de Thomas Chauvineau : « Être touriste à Paris »

Notre reporter s'est mis dans la peau d'un touriste, entre la tour Eiffel et le musée du Quai Branly. Le résultat n'est pas tout à fait celui qu'on attendait, peut-être que, finalement, en France, on n'est pas si mal reçus que cela...

►►► ALLER PLUS LOIN | Les forces et les faiblesses de la France dans le secteur du tourisme

►►► ALLER PLUS LOIN | WEBDOC - L'économie des vacances

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.