le reportage

Le géant américain Intel a annoncé récemment un investissement de 13 millions de dollars dans une entreprise spécialisée en robotique humanoïde. Et c'est une société française qui a été choisie : Aldebaran, start-up créée en 2005, qui a démarré à une toute petite échelle et emploie aujourd'hui 150 salariés. Aldebaran fabrique un petit robot baptisé Nao qui sera peut-être (en tout cas le patron en est absolument certain !) dans nos foyers d'ici quelques années. L'entreprise ne gagne pas encore d'argent, elle est encore focalisée sur la recherche, mais elle a déjà vendu 1.500 robots un peu partout dans le monde (surtout à des universités, pour des cours de robotique, et à des programmateurs). Vous vous souvenez peut-être du robot en forme de chien lancé par Sony il y a quelques années et qui n'avait pas rencontré de succès commercial : Bruno Maisonier, le fondateur d'Aldebaran, est convaincu que le destin de Nao est tout autre, notamment parce que le robot de Sony était arrivé avant Internet, et que ce nouveau robot fonctionnera grâce à des applications reliées au web. Dorothée Barba a visité le siège d'Albebaran à Paris avec le patron, Bruno Maisonier.Dorothée Barba

Les liens

Le site du magazine Capital

Le site de la Fondation Voir et Entendre

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.