Photo de vacances
Photo de vacances © Lena Mirisola/Corbis

Que faire de ses photos ou de ses films de vacances ? Une véritable révolution est intervenue dans le domaine de l’image, le super 8 et l’argentique remontent désormais aux dinosaures, et il n’est pas certain que l’on ait pris la mesure de ces changements. Vous avez sûrement plein de photos, qui restent bien souvent digitales… Comment faire pour les voir sur papier ? Quel logiciel choisir ? Quel site de développement utiliser ?

Vos questions au 01 45 24 7000, sur le site de France Inter, franceinter.fr et sur twitter : .

l'édito de Guillaume

Cigarette électronique
Cigarette électronique © Idé

Il n’y a pas que la photo qui soit devenue électronique, il y a aussi la cigarette. Et je ne sais pas si vous savez, mais les terroristes ont changé de nom. Jusqu’à présent, on les appelait des fumeurs, maintenant il va falloir les nommer des e-fumeurs. C’est le journal « Le Monde » d’hier qui me l’a appris,le gouvernement s’apprêterait à interdire la e-cigarette dans tous les lieux publics . Il suivrait en cela l’avis de l’Organisation Mondiale de la Santé, une organisation qui, entre une épidémie d’Ebola, la permanence du paludisme et la résistance du SIDA, a dégagé du temps pour réfléchir à la cigarette électronique. Eh bien pourtant j’ai cherché, personne n’est capable d’expliquer pourquoi il faudrait interdire l’e-cigarette dans les lieux publics, elle qui ne rejette que de la vapeur d’eau et de la nicotine. Avec la vraie cigarette, c’était évident, on pouvait devenir un fumeur passif, mais là, absorbeur passif de fumée de cigarette électronique, ça n’existe pas . A moins que ce que l’on vise, ce soit le plaisir des e-fumeurs, un plaisir indécent. Et puis qu’il y ait de la fumée sans feu, est-ce bien raisonnable…. Du coup, la seule justification officielle, c’est qu’il existerait une pente glissante. Autoriser la cigarette électronique, ce serait prendre un risque d’imitation, tout le monde se mettrait à vapoter, et ensuite fumerait vraiment. Mais cette pente glissante, personne n’en a prouvé l’existence – tant qu’on y est, on pourrait aussi dire que les e-fumeurs passeront de la cigarette électronique à la cigarette puis au cigare, au pétard, et après au krach . Dans un même mouvement, on pourrait aussi interdire les cigarettes au chocolat mais aussi et surtout les cigarettes russes. Est-ce bien raisonnable de laisser les cigarettes russes en vente libre ? Parce que les cigarettes russes, non contentes d’inciter à fumer, elles soutiennent Poutine.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.