Ils sont tout neufs mais ont déjà l'air usés. Les jeans délavés, à la mode depuis plusieurs années, se vendent toujours très bien. Mais il est impossible quand on achète un jean de savoir comment la toile a été blanchie. Le collectif "éthique sur l'étiquette" se bat pour mettre fin au sablage, une technique de blanchiment dangereuse pour la santé des ouvriers : ils inhalent de la poussière de silice, très toxique. En 2009, la Turquie a banni officiellement cette technique sur son sol, mais elle perdure dans le secteur informel. Et elle s'est délocalisée dans des pays moins regardants comme la Chine, le Bengladesh, l'Argentine ou encore le Cambodge. Dorothée Barba est allée faire les magasins avec Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif "éthique sur l'étiquette". Pour signer la pétition "stop au sablage !" ou écrire aux marques : http://www.stop-au-sablage.org/ Ethique sur l'étiquette : http://www.ethique-sur-etiquette.org/ Dorothée Barba

invité(s)

Laure Belot

journaliste au Monde pour Les maisons de retraite low cost### Patrick de Saint-Exupéry

rédacteur en chef de la nouvelle revue « 6 Mois » , pour le dossier « Chine l’empire jeune » dans le N°1 Printemps /été 2011### Jean Ruffier

chargé de recherche CNRS, Directeur du Centre Franco-Chinois de Recherche en Gestion (CFCRG), auteur de "Faut il avoir peur des usines chinoises" aux Editions L’ Harmattan### Nicholas Bequelin

basé à Hongkong et spécialiste de l'Asie à Human Rights Watch### programmation musicale

Feloche

Tous les jours ### PJ Harvey

The words that mkath murder ### liens

Collectif stop au sablage

Ethique sur l'étiquette

Association Sherpa

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.