Ingéus à Rouen a ouvert ses portes en février 2005. 21 personnes y travaillent. On les appelle des conseillères en insertion professionnelle. Depuis l'ouverture ingéus a reçu environ 2200 personnes, dont 1200 ont retrouvé en emploi. Chaque jour, l'anpe envoie 10 nouveaux chômeurs, pardon, "chercheur d'emploi", car là bas on entend pas les mots chômage ou chômeur. C'est aussi beaucoup de communication. Par exemple, au mur on trouve de nombreuses photos, portraits de gens souriants, dans les tons bleus, avec des phrases en exergue "la réussite ça se travaille tous les jours" "exprimez votre potentiel" "votre avenir se construit tous les jours", bref, à la fois, on te dit que c'est à toi de prendre les choses en mains, mais en même temps, ces jolies photos de gens souriants et beaux sur fond océan nient, à mon avis, la réalité difficile du chômage. Pardon, "de la recherche active d'emploi..." Je m'approche d'un bureau, tout est en open space, propre et bien rangé. On ne parle pas trop fort. La machine à café es

invité(s)

Annie Thomas

Présidente de l'Unédic et secrétaire nationale CFDT### Au téléphone: Carole Tuchszirer

Economiste à l'IRES (Institut de recherche économique et sociale)### Au téléphone: François Desanti

Responsable CGT chômeur### Au téléphone: Roland Bourglan

Président de la Fédération nationale des unions régionales des organismes de formation### programmation musicale

Dumas

Je ne sais pas ### Rolling Stones

Miss you

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.