2012 même pas peur, c’est le nom de la campagne que vient de lancer Animafac, un réseau qui regroupe une bonne partie des associations étudiantes en France, et qui a une philosophie. La politique ce n’est pas simplement aller voter, c’est aussi s’investir dans la vie publique…Cette campagne "2012 même pas peur", propose de ne pas parler que de l’immigration, de la sécurité ou du chomage, mais qu’il y ait aussi autre chose qu'on pourrait par exemple appeler un "projet de société".Pour se faire entendre, Animafac a eu la bonne idée d’organiser des happenings un peu partout en France.Thomas Chauvineau a suivi une course des promesses non tenues. Ils se sont donnés rendez-vous sur le Pont des Arts, à Paris. Il y a là quelques coureurs, avec un tee shirt blanc sur lequel on peut lire quelques promesses non tenues, parmi les plus célèbres, "se baigner dans la seine, promesse de jacques chirac en 88", ou "ne pas mettre ses œufs dans le même panier", "Mitterand qui disait qu’il fallait diversifier la production d électricité, sortir du tout nucléaire"…Beaucoup d’humour pour une campagne qui a débuté la semaine dernière un 21 avril...-------------------------------------------------Raphäl Yem a rencontré cette semaine: Muhammad Yunus, le chantre du micro crédit, prix Nobel de la Paix en 2006, et qui vient de sortir un nouvel ouvrage : "Pour une économie plus humaine" (Lattès)

Les liens

2012, même pas peur

Les invités
  • Fabien BorduJournaliste, rédacteur en chef adjoint du magazine « Capital »
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.