Si je vous dis Simone, vous me répondez quoi ? « en voiture Simone » !

Présentation à la presse de la nouvelle rame du Train à Grande Vitesse TGV 001 le 29 septembre 1972 à Belfort
Présentation à la presse de la nouvelle rame du Train à Grande Vitesse TGV 001 le 29 septembre 1972 à Belfort © AFP / UPI

Presque vous y êtes presque, Eric. Simone c’est la voix de la SNCF. Celle que l’on entend dans toutes les gares de France. Et figurez-vous que Simone a débuté en 1981 en même temps que le TGV.

C’est dans les années 60 que nait l’idée de développer des trains à grande vitesse. Le chemin de fer était devenu ringard. Il fallait faire du nouveau. Trop couteux le projet de l’aérotrain est abandonné au début des années 70. On construit alors un TGV expérimental avec des turbines à gaz. En 1973 c’est la crise pétrolière et c’est la fin du projet du turbotrain.

L’idée ce sera un nouveau TGV mais avec une traction électrique cette fois. Inauguration en grande pompe le 22 Septembre 1981 par François Mitterrand. Cinq jours plus tard le TGV est en service. Les voyageurs goutent à leur tour à la grande vitesse. Train silhouetté comme un avion. Rame orange et grise. 260km/h 2h40 pour aller à Lyon. Prouesse technique. On salue le prestige français.

Kiwi c’était la première Carte de réduction qui a marqué toute une génération. Sur intro fissa : En 1990 le TGV obtient le record du monde de vitesse sur rail.

Et si le TGV c’était déjà du passé ? Le patron de Tesla essaie dans le désert du Nevada un nouveau moyen de transport futuriste des capsules dans un tube à basse pression qui voyageront à la vitesse du son. Et ce n’est pas de la science-fiction. Pauvre Simone !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.