Vous me répondez John McEnroe, bien sûr !

John McEnroe le 29 août 1984 à l'Open des États-Unis.
John McEnroe le 29 août 1984 à l'Open des États-Unis. © Getty / Dan Farrell/NY Nouvelles quotidiennes

John Mac Enroe éructe, aboit, fulmine. Il casse sa raquette. Ses coups de sang sont  légendaires. Mac Enroe ne supportait pas de perdre, il menaçait les juges, insultait les arbitres. C’était le rebelle, le bad boy, le gaucher. Le héros que l'on adorait détester et qu’on s'en voulait d'aimer. 

Mac Enroe est un joueur unique dans l’histoire du tennis. Attaquant, son touché de balle ahurissant, ses angles de frappe inédits. Mac Enroe c’était un enfant du punk. Il ne s’entrainait jamais, la veille des matchs, il préférait aller en boite et manger des hamburgers. L’exact contraire de son meilleur rival. Bjorn Borg.

Sur le terrain tout les opposait. Et c'est ça qui fascinait. Le feu et la glace. Le brun et le blond. Deux styles. Deux jeux. Leur rivalité a été l'une des plus mémorables de l’histoire du tennis. 14 confrontations, 7 victoire chacun. Même Gilles Deleuze leur consacre un chapitre dans son abécédaire. 

5 Juillet 1980 finale de Wimbledon. Match d’anthologie Borg / Mac Enroe. Ce jour-là  le cours londonien s'est transformé en théâtre. Le tennis est entré dans l'ère moderne du sport spectacle. Le tie break du 4 eme set reste inoubliable.

Match de légende. 4h de jeu. 5 sets. Mac Enroe à l'aplomb, la rage et la morgue de ses 21 ans, Borg, 24 ans, ne montre rien, les anglais le surnomment Iceborg. 

Un an plus tard Mac Enroe aura sa revanche, en 1981 il gagnera la finale de Wimbledon contre Borg et deviendra premier joueur mondial

Vidéo bonus de l'INA

Réaction de colère de John McEnroe, lors d'un match aux championnats américains de tennis en 1989, au Centre national de tennis, dans l'arrondissement du Queens, à New York.
Réaction de colère de John McEnroe, lors d'un match aux championnats américains de tennis en 1989, au Centre national de tennis, dans l'arrondissement du Queens, à New York. © Getty / Focus on Sport
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.