Vous me répondez "L'École des fans". Il s'agissait d'une émission populaire que l’on regardait, calé·e·s sur le canapé, en digérant le gigot-flageolets du déjeuner du dimanche. C’était Jacques Martin qui en était l’homme-orchestre. C’était la France des années 1980... la France de "Dimanche Martin".

Jacques Martin et une petite fille dans "l'Ecole des fans"
Jacques Martin et une petite fille dans "l'Ecole des fans" © Maxppp / PHOTOPQR/LE PROGRES

Des enfants habillés joliment sur la scène du Théâtre de l’Empire et leurs parents endimanchés, gonflés de fierté de passer à la télévision, et qui faisaient des coucous aux caméras. Le principe de l’émission était simple : une star de la variété française et des enfants qui chantaient son répertoire

Mention spéciale à Dalida

Tous les chanteurs célèbres de l’époque étaient invités. Sheila, Sacha Distel, Rika Zaraï, Salvatore Adamo, Nana Mouskouri, François Valéry, Michel Delpech et tant d'autres... Avec une mention spéciale à Dalida qui, après l’émission, invitait les enfants à passer une après-midi chez elle.

Le clou du spectacle, c’étaient les réponses des enfants. Il y avait les timides, les cabotins, les candides et celles et ceux qui n’avaient pas leur langue dans leur poche. Jacques Martin leur posait des questions faussement naïves sur un ton doucereux. Souvent, les parents riaient jaune en se cachant derrière leur caméscope. Au fur et à mesure des réponses de leur rejetons, on les voyait se tasser sur leurs sièges et, s’ils avaient pu, ils seraient rentrés sous terre. Surtout lorsque leur enfant évoquait un éventuel contrôle fiscal...

Pas de vainqueur ! Tout le monde a gagné !

À la fin de l’émission tous les enfants étaient ex aequo et repartaient avec des cadeaux. C’était la France des années 1980, la France de Dimanche Martin.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.