Beaubourg bien sûr !

Des ouvriers travaillent, le 26 janvier 1977, sur les tubes d'escalators du centre national d'art et de culture Georges Pompidou à Paris, avant l'inauguration par le président Valery Giscard d'Estaing.
Des ouvriers travaillent, le 26 janvier 1977, sur les tubes d'escalators du centre national d'art et de culture Georges Pompidou à Paris, avant l'inauguration par le président Valery Giscard d'Estaing. © AFP / AFP

Raffinerie de pétrole, usine à gaz, Pompidolium. L’Ovni apparait au cœur de Paris en 1977. Nouveauté, radicalité, rupture avec les conventions voire provocation. Le bâtiment de verre et de métal, tous tuyaux dehors heurte l’opinion. 

Georges Pompidou a fait du centre Beaubourg une affaire personnelle. Amateur d’art et de poésie, le président veut secouer la culture officielle. Il lance, et c’est une première en France, un concours international d’architecture. Les gens de gauche s’indignent contre la récupération de l’art par la droite. 

Tuyaux jaunes pour l’électricité, verts pour l’eau, bleus pour l’air, rouge pour les escaliers mécaniques parce que le rouge c’est la couleur du sang. A Beaubourg le public circule librement dans le bâtiment, comme le sang dans une artère et il fait battre la culture.

Rompre avec la solennité des musées. Les architectes Renzo Piano et Richard Rogers ont voulu faire un anti- monument, ouvert à tous, un lieu que chacun peut squatter et s’approprier. C’est le rêve d’un rapport libre entre l’art et les gens. Et ça fait scandale. Scandale politique, esthétique. Des architectes portent plainte contre la construction de ce qu’ils voyaient comme supermarché de la culture. Réponse de Piano : "les supermarchés c’est bien parce que personne n’a peur de rentrer dedans."

Le centre Pompidou est inauguré le 1er Février 1977 par VGE. Aujourd’hui, 41 ans plus tard, Beaubourg est considéré comme un des bâtiments emblématiques du 20 siècle. Un des musées les plus populaires de Paris avec plus de 3 millions de visiteurs par an. Dommage seulement que l’on ne puisse plus admirer la vue du 6 étage gratuitement.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.