Vous me répondez quoi ? L'acronyme B.C.B.G. pour "bon chic bon genre", fait son apparition à la fin des années 1970, mais c'est dans les années 1980 qu'il prend toute son ampleur. Serre-tête et collier de perles, Loden et mocassins, le look B.C.B.G. se démocratise et marque le retour à des valeurs traditionnelles.

Si je vous dis "bécé-bégé" ?
Si je vous dis "bécé-bégé" ? © Getty / David de Lossy

BCBG, bon chic bon genre ou beau cul belle gueule ou encore CPCH collier de perle carré Hermès. Le BCBG c’est d’abord un entre soi. C’est une éducation, des valeurs fondamentales : famille, religion et bonnes manières. La référence absolue en la matière ce sont les Le Quesnoy.

Pour les femmes : jupe plissée, mocassins et serre tête, pour les hommes veste en tweed, pantalon de velours ou de flanelle, pull jacquard et pour les plus intrépides un polo Lacoste avec un pull Bompard jeté nonchalamment sur les épaules.

Comment se distinguer de la masse ? C’est là le nerf de la guerre. Sectaire, élitiste, il y a des signes de reconnaissance du BCBG qui ne trompent pas / Le grain de la voix, l’élégance classique, la discrétion en toute occasion, les prénoms, Marie-Chantal et Charles Henry demeurent dans l’Ouest parisien, ils passent leur vacances au Cap Ferret où à l’île de Ré. Les codes du BCBG ne supportent aucune transgression.

En 1984 le guide du BCBG sort en librairie, sorte d’inventaire des us et coutumes de cette classe pour les masses, le livre fait un tabac. Oubliée l’image péjorative du bourgeois coincé, tout le monde veut son trench et son loden. Les chevelus révolutionnaires de Mai 68 sont devenus has been. L’esthétique de la contestation dépassée. C’est la crise. 

 BCBG is back, qui l’eut cru ? C’est dans le Elle de cette semaine. Je cite «  c’est la tendance inattendue et rassérénante de ce printemps, place donc au silhouette bon ton du beige au marine. Pas sûr que ça soit si rassurant, non ?

Bonus INA

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.