Que répondez-vous ? Super nana c’était l’animatrice vedette de Carbone 14, la radio libre et déjantée des années 80. Carbone 14 c’était « la radio des cons faite par des cons pour des cons ». Mais il y en avait aussi des dizaines d’autres.

Des Parisiens manifestent le 03 septembre 1983 sur la place de la République à Paris pour la libéralisation des ondes, en faveur des radios libres
Des Parisiens manifestent le 03 septembre 1983 sur la place de la République à Paris pour la libéralisation des ondes, en faveur des radios libres © AFP / GEORGES BENDRIHEM

A la fin des années 70, les bidouilleurs et bricoleurs de génie s’en donnent à cœur joie : un émetteur, une antenne, des cassettes magneto et le tour est joué. C’est une véritable guérilla qui se mène sur les toits de Paris et de Province. Le modèle c’est Radio Caroline.

En France c’est Brice Lalonde qui met publiquement les pieds dans le plat

C’était en 1977, au cours d’une soirée électorale, que l’on a entendu pour la première fois : radio verte. Stupéfaction. On avait osé s’attaquer au monopole d’état. Après Radio verte c’est une véritable cacophonie sur les ondes. Brouillage de fréquences, saisie de matériel, inculpations. Rien n’y fait les radios de lutte fleurissent. Même les socialistes s’y mettent en créant « radio riposte ».

Quand Giscard apprend ça, il organise une descente de police spectaculaire. Mitterrand inculpé. Fabius arrêté, trainé de force dans les escaliers. Il faudra attendre Juillet 1982 pour qu’une loi légalise les radios locales privées. La fin de l’histoire vous la connaissez...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.