Vous me répondez quoi ? Sans hésitation : Dallas !

Pamela, Bobby, JR, Sue Elle, Ray et Donna réunis autour de "Miss Ellie"
Pamela, Bobby, JR, Sue Elle, Ray et Donna réunis autour de "Miss Ellie" © Getty / CBS Photo Archive

Le 24 janvier 1981, TF1 diffuse le premier épisode de Dallas. Les Ewing étaient chez nous comme chez eux. Ils étaient beaux riches et malheureux.

Costume à épaulette, Stetson, alcool, puits de pétrole et coups bas. Dans Dallas pas de nuance, pas d’ambiguïté. Les héros sont eux-mêmes une fois pour toutes. Bobby restera toujours le gentil, Sue Ellen l’alcoolique et Jr le salaud des salauds.

Pendant que JR triomphe en France avec son oeil perfide, un autre acteur entre à la maison blanche. Est-ce que vous saviez que Ronald Reagan distribuait pendant sa campagne électorale des badges sur lesquels il y avait écrit : « l’assassin de JR est un démocrate ». Dallas c’est l’Amérique des années 80, c’est le triomphe du capitalisme. 20 millions de français regardent le feuilleton chaque semaine.

"C’est du Balzac à la sauce barbecue" disent les uns. "A bas l’impérialisme américain" crient les autres. On s’interroge sur les raisons de ce succès, les intellectuels débattent chez Polac. Même François Mitterrand ne reste pas étranger à ce débat. Il s’amuse en privé à parodier Dallas avec sa fille.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.