La France il y a 100 ans, avec l’historien, Antoine Prost. Si nous étions en 1913, nous nous rencontrerions dans un café…

Photo prise en 1914, du café restaurant du Croissant où fut assassiné Jean Jaurès.
Photo prise en 1914, du café restaurant du Croissant où fut assassiné Jean Jaurès. © AFP / AFP

En 1913, nous nous serions certainement retrouvés au café : le lieu de sociabilité par excellence. On comptait 482 000 débits de boisson pour 42 millions d'habitants, soit un café pour 83 habitants, contre 25 000 cafés aujourd'hui...

Dans les villes, la clientèle est fortunée... le café était une sorte de club pour les hommes de la bourgeoisie, ils y avaient les habitudes et leurs tables, ils venaient y jouer aux cartes...

Dans les milieux populaires, le café était le haut lieu de la sociabilité ouvrière car les logements étaient trop exigus pour recevoir et les ouvriers n'étaient pas pressés de rentrer chez eux.

Le café tenait aussi lieu de sièges pour des associations, des syndicats...

L'équipe
(ré)écouter Si nous vivions en 1913 Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.