Comment mobiliser les citoyens à s’impliquer dans le ramassage des déchets tout en sensibilisant le plus grand nombre à ne plus jeter tout et n’importe quoi n’importe où ? En récompensant ceux qui se bougent peut-être…

#FillTheBottle : le défi écologiste pour sensibiliser la population face à la pollution causée par les mégots jetés dans l'espace public
#FillTheBottle : le défi écologiste pour sensibiliser la population face à la pollution causée par les mégots jetés dans l'espace public © Maxppp / La Dépêche du Midi / Xavier de Fenoyl

Par exemple, le Parc national des Calanques (PACA) a mis en jeu des lots pour les vacanciers qui seraient pris en « flagrant délit de bon geste ». Si un agent constate qu’un vacancier ramasse un déchet, il n’écopera pas d’une amende comme celui qui serait pris en train de jeter, mais il pourra être tiré au sort et recevoir un cadeau d’une valeur de 68 euros à la mi-septembre.

Dans un autre registre, une initiative espagnole a fait parler d’elle aussi cet été 

Un bar du bord de mer à Barcelone a réussi pour la 4ème fois consécutive un joli coup de pub et d’incitation à la mobilisation contre la pollution de la mer, en offrant un verre de bière à toute personne se présentant avec un verre de mégots ramassés sur la plage. Autant dire qu’il faut y aller avec modération tout de même et pour les plus sobres d’entre vous, un verre de soda peut aussi être obtenu. 

La Ville de Deauville a aussi décidé de récompenser les citoyens engagés pour nettoyer les plages

Elle a rejoint le mouvement #FilltheBottle qui consiste à poster des photos de bouteilles remplies de mégots que l’on a ramassés en les postant sur les réseaux sociaux. La ville de Deauville propose une entrée gratuite à la piscine ou la mise à disposition d’un court de tennis pendant une heure pour toute personne qui ramène une bouteille remplie de mégots qui seront ensuite recyclés par une association.

Pour les uns, c'est une bonne idée. Pour les autres, ce sont toujours les mêmes qui nettoient et les mêmes qui polluent. Et qu’en pense le premierintéressé, Philippe Augier, maire de Deauville ? Ecoutez sa réaction dans la chronique.

D’autres villes envisagent d’aller plus loin dans cette logique de récompense 

La ville de Rome en Italie teste l’idée d’échanger 30 bouteilles en plastique contre un ticket de métro…il faudra voir avec le temps si ce levier est efficace !

Pour retrouver la version longue de l’interview de Philippe Augier, maire de Deauville, c’est sur ID, linfodurable.fr!

Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez-nous !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.