Il est possible de fêter Noël avec des cadeaux de seconde main, un bon moyen pour allier économies et écologie.

Emmaüs a lancé l’opération « seconde main sous le sapin »
Emmaüs a lancé l’opération « seconde main sous le sapin » © Getty

Et ce ne sera pas du luxe. Je pense d’abord à celles et ceux qui abordent Noël avec anxiété, pas toujours facile de dépenser tout ce qu’il faudrait pour faire plaisir alors que le marketing frappe à toutes les portes. 

Et puis, il y a ceux qui se jettent sur la moindre promo, voyant dans les fêtes l’occasion de remplir la hotte, de remplir de joie, ou de combler le vide… chacun son truc mais ça vire un peu à l’hystérie collective et à un temps fort dans notre système de surconsommation.

Résultat : l’impact de ces fêtes de fin d’année peut faire mal aux portefeuilles mais aussi à la planète. Pour l’ONG Zéro Waste France, si on additionne les décorations et les cadeaux de Noël, le bilan carbone est de 600 kg de CO2 par personne. Pour vous faire une idée de ce que ça représente, prenez le volant d’une voiture, tout seul, et parcourez 4000 km. 

Une place centrale pour les jouets

Bien sûr, ils sont nombreux, viennent souvent de loin et leur matière de prédilection c’est le plastique !

En amont ce sont donc des kilomètres, du pétrole et des ressources, et en aval c’est un peu la grande inconnue... combien de temps le jouet va-t-il servir avant de changer de statut et devenir un déchet ? Il faudra alors le recycler au mieux, le mettre dans le conteneur « tout déchet » souvent…et au pire…

La seconde main émerge comme une solution économique et écologique pour faire des cadeaux

Avec des offres de plus en plus qualitatives, l’économie circulaire (celle du réemploi) propose cette solution de la seconde main avec des bénéfices à tous les étages : on jette moins, on utilise plus, et on dépense moins de ressources et d’argent.

Et des sociétés et associations mettent en vente des objets d’occasion en se rapprochant le plus possible des codes du neuf pour faire tomber les barrières.

C’est tout l’enjeu, par exemple la boutique en ligne de la Fondation de l’Abbé Pierre, Label Emmaüs, a lancé l’opération « seconde main sous le sapin ». Ici les ventes servent les missions de l’association, les collaborateurs sont des compagnons qui apprennent un métier, mais le service doit encore faire céder certaines résistances des consommateurs.

Voilà, si vous êtes décidés à aborder les cadeaux de Noël avec un peu de seconde main sous le sapin, voici quelques pistes en ligne ou en boutiques parmi tant d‘autres : Label Emmaüs, Rejoué (spécialiste jouets), ou encore Back Market et Remade pour la high tech.

Aller plus loin

Retrouvez la version longue de l'interview de Maud Sarda, Directrice de Label Emmaüs, sur le site de notre partenaire ID (L'info durable) 

Une réaction ou proposition de sujet ? Écrivez-nous à valere.correard(@)radiofrance.com

LIRE AUSSI 

40 initiatives locales partout en France pour #Agirpourmaplanète

ECOUTEZ LE PODCAST DE RADIO FRANCE "AGIR POUR MA PLANÈTE" :

A l'occasion de la COP24, retrouvez toutes les émissions et les chroniques sur le changement climatique, par les antennes de Radio France. Quel est l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement ? Quels dangers, quelles solutions ? A retrouver sur iTunes, sur Deezer ou en fil RSS.

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.