Lorsque nous naviguons sur la toile, ce n’est pas sans conséquences pour la planète…

Les connexions internet ont un coût pour la planète
Les connexions internet ont un coût pour la planète © Getty / Image Source

Si je vous demande quel est le point commun entre le trafic aérien et Internet ? Leur bilan carbone, les deux activités ont le même effet sur le réchauffement climatique (2% des émissions de CO2) et Internet représenterait même 7% de la consommation électrique mondiale d’après un rapport de l’ONG Greenpeace.

Un bilan qui ne se limite pas aux émissions de gaz à effet de serre ou à la consommation électrique

Non car il faut prendre en compte tous les maillons de la chaine :

Du début à la fin de vie des terminaux (ordinateurs, smartphones, tablettes…), mais aussi les infrastructures réseau comme les serveurs ou les réseaux d’accès au web sont énergivores.

Résultat, le blog spécialisé Green IT estime qu’un Internaute moyen pèse 346Kwh d’électricité, 200 kg de gaz à effet de serre et 3000 litres d’eau par an. Pour un total de quelques 3 milliards d’internautes…un chiffre qui n’a que vocation à augmenter…

Des petits gestes aux grands effets

Donc si vous voulez réduire votre empreinte numérique, le geste clé est d’allonger la durée de vie de vos équipements (réparer, acheter de la 2ème main et résister aux sirènes du marketing), regarder vos vidéos sur la TNT plutôt qu’en streaming qui est très gourmand, éteignez vos box lorsque vous n’avez pas besoin d’Internet et évitez le cloud…. 

A la clé, il y a des économies pour tout le monde et des ressources préservées pour la planète !

Une idée de sujet ? Vous connaissez une initiative qui pourrait changer le monde et notre quotidien ? Écrivez-nous ICI

Chronique réalisée en partenariat avec ID, L'info durable #TousActeurs. Pour retrouver la version longue de l'interview de Frédéric Bordage, c'est ici.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.