L'écologie est (presque) partout, et pas question de ne pas aller jusqu'au petit coin où, là aussi, il y a quelques détails à regarder de près pour bien commencer l'année !

Transition écologique et papier hygiénique
Transition écologique et papier hygiénique © Getty

Nous irons dans tous les recoins du quotidien avec cette chronique…et les toilettes font partie du quotidien ! Pour préparer cette chronique j’ai appris :

-      Qu’il existe une Organisation Mondiale des Toilettes (OMT) et une journée mondiale des toilettes (19 novembre), sachant que cela peut faire sourire mais à l’échelle mondiale, l’accès aux toilettes est un enjeu sanitaire majeur

-      Nous allons aux toilettes 6 à 8 fois par jour en moyenne, 2500 fois par an

-      Nous passons 3 ans dans une vie dans les toilettes…d’un seul coup cette chronique commence à faire sens non  ?

Le papier toilette en ligne de mire

Je ne recule devant rien même à cette heure matinale ! Mais c’est qu’on en parle finalement assez peu, mais le petit coin cache de grands enjeux écologiques (toutes proportions gardées bien sûr).

Sur le papier toilette, c’est le produit de consommation banal à la maison, il en faut….point barre. Bien sûr on a nos habitudes, et bien souvent trois cas de figure : le premier prix bien rêche, le milieu de gamme rose parfois parfumé, le « haut de gamme » quintuple épaisseur. Chacun son truc mais bien souvent il y a un point commun dans tout ça : des produits chimiques et des arbres coupés.

Chaque jour, dans le monde, 27 000 arbres sont coupés pour fabriquer le papier toilette. 1 arbre toutes les 3 secondes….ça donne le vertige !

Côté chimie : de bons composés chlorés, des phtalates, un peu de bisphénol A, des parfums peu recommandés….tout pour prendre soin de nos parties intimes !

S'en passer ou se tourner vers des alternatives ? 

Une petite douchette serait sans doute le plus doux pour notre santé (et celle de la planète) mais puisque c’est aussi un sujet culturel et que nous sommes plutôt papier en Occident, oui il existe des alternatives à tout ce que je viens de décrire.

De plus en plus de papiers toilette recyclés mais aussi certifiés par un éco label sont disponibles sur le marché. Il y en a pas mal à base de bambou qui impliquent une importation de matière première, mais d’autres qui recyclent localement du papier, j’en ai vu du made in Normandie dans une enseigne spécialisée il y a peu. Alors c’est vrai qu’il n’est pas blanc écarlate, pas super épais ou super absorbant et pas super parfumé, mais il fait le job ! 

Comme celui proposé par la société Popee par exemple. Et la marque est allée plus loin avec un marketing « cool » autour du papier toilette, assez audacieux avec un premier signal, 6000 clients au compteur de la société qui propose de la vente en ligne et est présente dans une cinquantaine de lieux de vente en France .

► Pour retrouver la version longue de l’interview d'Audrey Destang, Fondatrice de Popee, c'est sur  ID (l'Info Durable)

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard !