C’est une question que tous les joueurs de tennis (pros et amateurs) devraient se poser un jour. Une fois ses balles jaunes usées (plus ou moins d’ailleurs selon son niveau), on en fait quoi ? Voici quelques pistes pour limiter les dégâts.

Comment éviter que les balles de tennis usagées ne finissent à la poubelle ?
Comment éviter que les balles de tennis usagées ne finissent à la poubelle ? © Getty / Alfredo Brito / EyeEm

Chacun a bien sa petite astuce : la balle devient une baballe pour le chien (ou le chat motivé) qui finira par avoir du feutre jaune entre les dents (ça peut tourner à l’obsession, attention !). Sans transition, ça peut aussi amuser les enfants (ça n’ira pas bien loin), on peut en mettre quelques-unes de côté pour passer à la machine ses oreillers et couettes, ça peut aussi être utilisé pour protéger nos enfants des coins de table, certains se massent le dos avec…

Mais soyons honnêtes, la plupart du temps ça part à la poubelle car on ne sait pas très bien où les mettre !

Un bilan environnemental sans appel

Je vous laisse juger : une balle, c’est du caoutchouc, du feutre jaune fait de nylon et de laine, ça pèse autour de 60 grammes et on en vendrait 14 millions par an en France... Dans la nature, il faudrait plusieurs siècles pour ne plus la voir, donc non ce n’est pas terrible.

La meilleure voie : le recyclage

Vous avez peut-être entendu parler de l’opération "Balle jaune" lancée il y a dix ans par la Fédération Française de Tennis ? Il y a des cartons de collecte dans les clubs de tennis dans lesquels vous pouvez jeter vos balles, elles seront ensuite récupérées par les ligues régionales et une société se chargera de les transformer en granulés exploitables pour leur donner une seconde vie.

En 2018, 1,3 million de balles ont été collectées grâce à l’opération "Balle jaune". Et depuis 2008, 42 surfaces de terrains de sport ont été réalisées... Mais cela ne fait que 10% de taux de recyclage

► Pour retrouver la version longue de l’interview de Marie-Christine Peltre-Brochard, Vice-Présidente de la FFT, c’est sur ID, linfodurable.fr 

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez-nous !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.