Il y a 1001 raisons de ne pas franchir le pas et à ce jour, les couches jetables sont le moyen généralement utilisé par une très grande majorité de parents. Pourtant cette "solution" revient à l'ordre du jour des familles qui veulent s'engager pour l'écologie.

Entre la naissance et l’âge de la propreté, il ne faut pas moins d’une tonne de couches qui deviennent des déchets non-recyclables. Un argument supplémentaire pour passer aux couches lavables.
Entre la naissance et l’âge de la propreté, il ne faut pas moins d’une tonne de couches qui deviennent des déchets non-recyclables. Un argument supplémentaire pour passer aux couches lavables. © Getty

Il y a au moins trois bonnes raisons de se poser la question de passer aux couches lavables : sanitaire, écologique et économique.

Sur la santé d’abord, des enquêtes et rapports l’ont dit et redit : il y a des substances potentiellement dangereuses dans les couches jetables que portent nos bébés toute la journée, et cela concerne aussi celles qui se disent « écolos ».

Sur le plan écologique justement, entre la naissance et l’âge de la propreté, il ne faut pas moins d’une tonne de couches qui deviennent des déchets non-recyclables… c’est donc un bilan très lourd.

Et sur le plan économique enfin, le budget couches jetables se situe entre 1500 et 3000 euros selon les gammes, comptez entre 500 et 1000 pour l’option lavable : une sacrée différence donc !

Pour faire le grand saut, de plus en plus d’initiatives voient le jour

Oui et un peu partout en France, en Alsace l’association «Alsace éco services » est un peu l’historique, il y a en région parisienne la société « Ma petite couche » qui vous loue des couches et vous propose même de prendre en charge le lavage, la marque Hamac vend des couches en ligne si vous voulez vous débrouiller seuls, bref il y a l’embarras du choix.

Et des initiatives naissent aussi pour accompagner les collectivités (crèches, maternité)  qui ont aussi de bonnes raisons de s’intéresser à cette solution selon Alexandre Boutin, trésorier de l’association toulousaine « les tontons laveurs » qui propose un service de location/lavage pour les professionnels.

Montrer l'exemple

On ne retrouve pas l’argument économique ici car les collectivités accèdent à des tarifs très compétitifs en jetable, mais il y a une autre très bonne raison, c’est l’exemple que cela donne aux parents qui s’inspirent très souvent de ce qu’ils voient à la maternité ou en crèche. 

Voilà, dès lundi, je propose que tous les parents demandent à la direction de leur crèche quand est-ce qu’ils comptent passer aux couches lavables, ça aussi ça peut faire bouger les lignes ! Et un dernier mot : opter pour les couches lavable est un pari gagnant pour la planète à condition d’opter pour un lavage à 60 degrés, avec une lessive écolo ou faite maison, et d’éviter le sèche linge ou le fer à repasser !

Aller plus loin

Retrouvez la version longue de l'interview d'Alexandre Boutin, trésorier de l’association toulousaine « les tontons laveurs » sur le site de notre partenaire média ID (L'info durable).Une réaction ou proposition de sujet ? Écrivez-nous à valere.correard(@)radiofrance.com

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.