L'initiative "lundi vert" nous suggère de devenir végétarien une fois par semaine. Objectif : nous sensibiliser et nous aider à faire notre transition alimentaire pour l'environnement, notre santé, et le bien-être animal.

Donner le goût des légumes et des fruits dès le plus jeune âge
Donner le goût des légumes et des fruits dès le plus jeune âge © Getty

Partant du principe qu’il faut commencer par mettre un pied dans la porte avant de vraiment changer de régime alimentaire. C’est au passage l’occasion de rappeler pourquoi il faut réduire sa consommation de viande et de poisson. Car on a souvent le réflexe de penser au bien-être animal ou à notre santé, mais il y a d’autres bonnes raisons…

C’est d’ailleurs rappelé dans l’appel des 500 signataires pour un « lundi vert », 500 personnes (dont je fais partie, tout comme Mathieu Vidard, Allain Bougrain-Dubourg, Michel Serres ou Cédric Villani) qui ont été sollicitées pour montrer l’exemple.

Réduire sa consommation de viande, c’est bon pour l’environnement, moins de déforestation, baisse des gaz à effet de serre, moins de transports, plus de biodiversité…les avantages sont nombreux, et c’est un bon moyen de lutter contre le réchauffement climatique à l’échelle individuelle.

C’est bon aussi pour la santé, les Nations-Unies considèrent d’ailleurs qu’il n’est plus indispensable de manger de la viande pour son équilibre alimentaire. Mieux, la viande serait une cause probable de cancer et elle favorise les accidents cardiovasculaires. Si l’humanité passait au tout végétal, la mortalité serait réduite de 6 à 10% !

Enfin, chaque année des animaux sensibles sont tués pour nourrir l’humain, quelques 74 milliards de mammifères et oiseaux et 500 à 1000 milliards d’animaux aquatiques.

Des animaux tués, la plupart du temps dans des conditions que l’on ne soupçonne pas quand on va faire ses courses

Sinon on serait peut-être déjà végétariens ! En France, 99% des lapins, 95% des cochons, 90% des veaux, et 82% des poulets sont produits de manière intensive, donc dans des conditions atroces. Et pour les poissons et espèces aquatiques, ce n’est pas mieux, ça se finit généralement par une asphyxie sur la glace…

Cette initiative ne se contente pas de nous suggérer de ne plus manger de viande et poissons une fois par semaine

Cela va beaucoup plus loin. Il y a derrière cette excellente idée importée des Etats-Unis une étude scientifique coordonnée à l’Université de Grenoble qui réunit des chercheurs du CNRS, de l’INRA et de plusieurs universités.

Il s’agit donc de nous aider à faire notre transition alimentaire, mais aussi de nous suivre et nous accompagner dans le cadre d’une étude. Chacun peut déjà aller sur le site lundi-vert.fr et s’inscrire pour participer. Il faut répondre à un questionnaire en ligne et accepter de recevoir chaque semaine des conseils et informations pour soutenir sa démarche.

Lundi-vert.fr pour s’y mettre donc , voilà une vraie super bonne résolution pour démarrer 2019 en beauté !

Retrouvez la version longue de l'interview de Laurent Bègue, coordinateur du lundi vert, sur le site de notre partenaire ID (L'info durable). 

Une réaction ou proposition de sujet ? Écrivez-nous à valere.correard(@)radiofrance.com

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.