La Ruche qui dit oui, est un réseau alimentaire qui met en relation des producteurs et des consommateurs via un site internet. Elle vient de fêter ses 5 ans et grandit vite.

La Ruche qui dit Oui en Alsace, en 2012
La Ruche qui dit Oui en Alsace, en 2012 © Maxppp / Thierry Gachon

Une croissance à deux chiffres

Il faut bien dire que côté croissance cette start-up est une success-story : en 5 ans la Ruche qui dit oui a atteint 130 salariés, 5000 producteurs, 150 000 consommateurs réguliers et génère un chiffre d’affaires annuel d’environ 50 millions d’euros. Le projet s’exporte même en Europe avec des ouvertures de ruches en Belgique, Allemagne, Italie, Espagne et au Royaume-Uni.

Mode d'emploi

Tout part de leur site Internet qui met en relation des producteurs avec des consommateurs. Les premiers proposent leurs produits, transformés ou non, les seconds font leurs courses en ligne, paient et un point de rendez-vous fixe chaque semaine permet de récupérer ses emplettes, et de rencontrer les producteurs qui font parfois le déplacement.

Le rayon de production maximal autour d’une ruche est de 250 km avec une moyenne de 40 km, c’est donc un bon moyen pour acheter local. Et si vous êtes « locavore », pour savoir si une ruche existe près de chez vous il suffit de saisir votre adresse sur le site.

La ruche et les AMAP, c'est pas tout à fait pareil

Ce qui les différencie: l’engagement. En adhérant à une AMAP on s’engage à acheter une certaine quantité de manière régulière pendant un certain temps. La ruche n’impose rien, vous achetez selon vos souhaits ce qui est plus contraignant pour les producteurs qui sont certes mis en relation et qui peuvent eux-mêmes fixer leurs prix mais ils sont aussi confrontés à la loi de la demande. C’est une des critiques que certains adressent à la ruche qui dit oui, comme le fait que ce ne soit pas tout bio ou encore sur le statut des responsables de ruches qui sont des associations, des entreprises ou des particuliers.

Une carte participative des circuits courts

De nombreuses initiatives existent pour consommer local, pour vous faire une idée et partager vos bons plans une carte interactive est à votre disposition sur le site de France Bleu.

Une idée de dossier ? Vous connaissez une initiative qui pourrait changer (un peu) le monde et notre quotidien ? Ecrivez-nous : valere.correard@radiofrance.com

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.