De nouveaux acteurs veulent proposer des alternatives engagées aux grandes plateformes pour des vacances plus vertes et plus locales. Explications.

Peut-on trouver des alternatives écolo à Booking ou Airbnb ?
Peut-on trouver des alternatives écolo à Booking ou Airbnb ? © Getty / Klaus Vedfelt

D’autant qu’un sondage tout récent réalisé par IFOP en partenariat avec Le Point semble indiquer que la relance du tourisme sera verte ! Pour 40% des personnes interrogées, il est normal de payer plus cher pour plus d’éco-responsabilité, et 85% des sondés attendent des plateformes de voyage des sélections plus durables. 

Quand on fait l'expérience

Il y a deux ans je suis allé à Bordeaux pour un week-end en famille. J’ai loué un logement pour mieux découvrir la ville en passant par une plateforme de location classique. 

En arrivant, mes hôtes étaient charmants, la maison très agréable, mais quelques détails m’ont vite interpellé. Rien de grave bien entendu mais bon les capsules de café, la lessive pas top, ce plastique un peu partout, la clim à fond... Et cette question au final : nous qui essayons de faire notre part, nous voilà dans un logement aux antipodes de nos engagements. Pas de quoi gâcher nos vacances mais un petit goût amer quand même. On aurait bien aimé louer une maison à des gens qui sont un peu ou beaucoup dans cette démarche.

La durabilité quasi-absente des grandes plateformes

Les critères sont tournés vers le prix, l’expérience, les services, mais pas la durabilité…

Cela dit, des alternatives existent, et elles n’attendent qu’une chose : que nous changions nos habitudes !

Vaovert par exemple, propose des logements éco-responsables en France, avec 1 200 offres en ligne d’après le site, et un indice construit autour de 5 thèmes : alimentation, réductions en tous genres, énergie, partage ou encore habitat. Vous avez également We Go Greenr qui  développé son propre Greenscore.

Et enfin, Green Go qui nous fait une proposition : voyager moins loin et mieux, c’est de circonstance…

L'enjeu de l'offre de logements

Et le nombre de logements va notamment dépendre des critères, leur exigence, mais aussi la notoriété de la plateforme… Pour Green Go par exemple, il ne s’agit pas tant d’avoir le logement parfait à louer, il faut être sur le bon chemin, c’est ce que m’a confié Guillaume Jouffre, DG de la start-up.

Si vous allez jeter un œil sur leur site, vous verrez quelques unes de leurs "pépites" : une ancienne ferme du XIXème siècle reconvertie en gîte en Bourgogne-Franche Comté, des gîtes dans un domaine viticole en bio-dynamie en Occitanie, ou encore une tiny house dans un parc de 64 hectares en Normandie.

► Retrouvez la version longue de l’interview de Guillaume Jouffre, Directeur Général de Green Go ici.

► Vous connaissez une initiative qui peut participer à la transition écologique ? Contactez Valère Corréard.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.